Vannerie de Villaines

VILLAINES-LES-ROCHER, FRANCE  I VANNERIE

« Une culture de niche pour un artisanat d’excellence  » 

Aujourd’hui dernière entreprise coopérative en Europe de l’Ouest de la vannerie, la Vannerie de Villaines-les-Rocher perpétue un véritable savoir-faire de tissage d’osier depuis 1849. Alors fondée par l’Abbé Chicoine, curé du village, la coopérative compte aujourd’hui 50 vanniers et 25 osiériculteurs vanniers cultivant leurs oseraies. Chaque réalisation promeut un véritable artisanat local puisque seulement une dizaine de variétés de saules, ou osier, qui poussent en France sont utilisés en vannerie. Plusieurs hectares poussent en bordure de Loire et de l’Indre qui permettent de produire la quantité nécessaire à la fabrication annuelle de vannerie. La coopérative propose des réalisations pour professionnels comme pour particuliers ; chaque réalisation peut aussi être teintée ou laquée pour un usage intérieur ou extérieur.

Mais qu’est-ce que la vannerie ? La vannerie c’est l’art de tresser des fibres végétales pour réaliser des objets, ici à partir d’osier. L’osier se travaille soit entier, soit fendu en trois quartiers et passé sous une lame. Pour obtenir les éléments destinés aux armatures des paniers, ou aux fonds par exemple, on choisit des variétés qui se développent très rapidement et que l’on ne coupe que tous les 2 ou 3 ans. L’osier demande à être cultivé sur les terrains limoneux des vallées près des rivières et des ruisseaux et le climat doux et humide lui est favorable. Après les premières gelées d’hiver, l’osier est coupé. Mis en bottes, trié, calibré, il est ensuite placé dans des bassins pour repartir en végétation au printemps. C’est en mai-juin, en pleine montée de la sève, qu’il est alors pelé. Mais la qualité de conception repose essentiellement sur les mains expérimentées des artisans et leur savoir-faire ancestral.

Recently viewed